Dernière modification : dimanche 01-mai 08:15:17
 

L’exercice de l’anatomie pathologique comporte des activités variées et complémentaires. Les principales sont : l’étude des pièces opératoires (examen macroscopique, avec la description des lésions et la sélection des échantillons à analyser histologiquement, examen microscopique, utilisation de techniques complémentaires, rédaction du compte rendu), examens extemporanés, examen des biopsies, examen cytologique des liquides, autopsies (devenues très rares). De nombreuses techniques modernes sont utilisées en routine : colorations spéciales, immunohistochimie, hybridation in situ,… La technique est réalisée par les techniciens de laboratoires, mais il est très important que le médecin en ait une bonne connaissance. L’aboutissement du travail est la rédaction du compte rendu, qui fait intervenir une synthèse des données anatomo-pathologique et cliniques, biologiques, radiologiques, à travers un raisonnement médical rigoureux. Ainsi, le dialogue avec les autres spécialistes, que ce soit dans le cadre de staffs, de RCP, ou de façon plus ponctuelle, est quotidien dans l’exercice du pathologiste qui ne peut travailler isolément.

 


1Z0-599 70-663J 70-668 70-671 70-684 Certification 70-693 77-881 77-882 77-883 77-886 920-183 9A0-125 9A0-127 9A0-150 9A0-152 9A0-154 9A0-164 9L0-410 9L0-412 9L0-806 A00-202 A00-260 A2010-570